Raccords à sertir

L'arrêté du 26 septembre 2006 relatif "à la réalisation et à la mise en œuvre des canalisations de gaz à l'intérieur des bâtiments d'habitation ou de leur dépendance" autorise l'utilisation des raccords à sertir dans les réseaux dédiés au gaz.

Les raccords à sertir en cuivre pour les installations de gaz, bien que d'apparence classique, ne sont pas tout à fait identiques à leurs cousins pour la distribution d'eau :

  • Ils ont tout d'abord fait l'objet de tests sévères auxquels chaque fabricant doit se soumettre : arrachement, torsion, flexion, endurance, …
  • Les raccords possèdent un joint particulier en nitrile, en lieu et place du joint EPDM, qui assure la compatibilité avec le gaz.
  • Ils disposent d'un marquage spécifique gravé : la marque ATG qui certifie les caractéristiques dimensionnelles, la résistance mécanique, thermique, chimique et le conditionnement.
  • Les raccords doivent être livrés avec une notice d'utilisation détaillée. Cette dernière couvre la responsabilité de l'opérateur qui, de fait, n'a plus besoin d'avoir une qualification appropriée réservée aux seules techniques de brasage et soudage.
  • Enfin, les fabricants proposent un marquage visuel (le plus souvent un code couleur) qui leur est propre et qui permet de distinguer d'un seul coup d'œil un raccord gaz d'un raccord eau.

Les raccords à sertir gaz, réclamés par la profession et utilisés depuis de nombreuses années dans les pays voisins, renforcent l'universalité du système de sertissage : l'outillage, réservé jusqu'à présent à la distribution d'eau, est maintenant également utilisable pour les réseaux de gaz. La rapidité d'exécution et la fiabilité du procédé, largement éprouvés, sont transposables à l'identique pour le gaz.

 

 

Partagez