Legionellose

Le cuivre pour préserver la santé

À de rares exceptions près, la législation en vigueur limite de manière drastique les températures d'eau au point de puisage. Ces limitations imposent naturellement dans les réseaux des températures d'eau plus favorables au développement de bactéries. Parmi elles, les légionelles qui sont aujourd'hui responsables d'infections graves voire de décès, en milieu hospitalier mais aussi chez les particuliers. Ces derniers sont les plus impactés par ces limitations de températures, les établissements de santé et ceux recevant du public étant pour leur part plus exposés donc plus surveillés et protégés. Ainsi, au niveau d'une pomme de douche qui est typiquement un équipement sensible, car pouvant émettre des aérosols qui transmettent les bactéries dans les poumons par simple inhalation, la température ne doit pas dépasser 50°C. A cette température les bactéries survivent et peuvent même se développer. A titre de comparaison, les désinfections par choc thermique doivent atteindre 70°C.

Dans ce contexte, le cuivre peut s'avérer une solution de protection passive très efficace pour lutter contre la prolifération des bactéries tout en respectant ces seuils de températures relativement bas qui évitent les brûlures. En effet, une étude publiée en octobre 2008 par le KIWA (Organisme officiel de certification aux Pays-Bas reconnu expert européen dans les domaines de l'eau) démontre que le cuivre est le seul matériau de canalisation capable d'induire un effet bactéricide en deçà de 55°C (voir tableau ci-dessous). Durant cette expérimentation de long terme menée sur un réseau à l'échelle 1/1, 4 matériaux de canalisation d'usage courant ont été comparés afin de déterminer l'influence de la température sur la prolifération des légionelles. Hormis le fait que le KIWA a mis en évidence la difficulté de contaminer un réseau en cuivre par ces bactéries, il a été démontré que, quelque soit la température, c'est dans le cuivre que l'on retrouve le moins de légionelles (Voir tableau ci-dessous).

Dosage des légionelles dans le biofilm (en Unités Formant Colonies (UFC) / cm²) :

Matériau

JOUR 547

après 95 jours à 25°C

JOUR 855

après 35 jours à 55°C

JOUR 876

après 6 jours à 60°C

PER

2,7

> 10 000

0

PVC-c

390

> 100 000

> 100

Acier Inox

998

> 10 000

33

Cuivre

< 2,7

0

0

 

L'utilisation des propriétés antibactériennes du cuivre est une occasion unique de pouvoir associer confort et sécurité sanitaire. Seuls les réseaux en cuivre sont en mesure de concilier des températures d'eau relativement basses tout en en combinant un effet préventif sur la prolifération bactérienne.


legionelles.jpg
Légionelles 


biofilm.jpg

Biofilm 

Partagez

legionelles.jpg
Fiches d'aide à la décision pour les prescripteurs du bâtiment : la réglementation, les expérimentations sur les matériaux et une notice pour bien comprendre la signification de la légionellose et du biofilm.
21/09/2015