Assemblage

L'assemblage de base est l'assemblage par brasage capillaire avec ou sans raccord intermédiaire.

Le brasage tendre se réalise avec un métal d'apport dont le point de fusion est d'environ 250°C. Ce procédé donne un assemblage disposant de caractéristiques mécaniques élevées et a l'avantage de ne pas mettre en jeu des températures élevées.

Le brasage fort est pratiqué avec des métaux d'apport de type cuivre / phosphore ou cuivre / phosphore / argent, dont le point de fusion se situe aux environs de 700°C. Cette technique demande de la précision car le risque de surchauffe du métal peut avoir des conséquences métallurgiques défavorables au matériau.

L'assemblage par raccords mécaniques est une solution alternative qui trouve son application chaque fois que le brasage est impossible ou non souhaitable ou encore lorsque le raccord a besoin d'être démonté. Il ne peut être employé qu'en système de pose apparent ou accessible. En plus des traditionnels raccords à compression, à collet battu ou à collet repoussé, les raccords à clipser ont fait leur apparition sur le marché il y a quelques années.

Les raccords à sertir constituent quant à eux une solution de plus en plus utilisée. ils offrent la possibilité d'un raccordement indémontable et de fait, peuvent être encastrés. A présent également autorisés pour les installations de gaz, ils offrent une très large gamme d'applications.

5226.jpg

 

 

5424.jpg

Partagez

les_fiches_techniques.jpg
Ces documents servent à prendre connaissance, rapidement, des points essentiels concernant les sujets touchant aux tubes de cuivre. Conseils et recommandations permettent d'éviter les erreurs et de concevoir une installation en toute sérénité.
21/09/2015