SOLAIRE THERMIQUE


Il n’existe pas de système plus simple que les installations solaires thermiques pour profiter directement, et sans technologie complexe, des apports naturels du soleil : des capteurs sur le toit, un fluide caloporteur qui chauffe et qui transmet les calories au chauffe-eau et voilà de l’eau chaude sanitaire produite à moindre frais. Cette eau peut également être utilisée pour chauffer l’habitat, dans le collectif, privé ou social, et même dans l’industrie (réseaux de chaleur). Installée dans le neuf comme en rénovation, cette solution facile d’accès ne bénéficie pas sur le territoire français de toute l’attention qu’elle mérite. La filière s’organise aujourd’hui pour réclamer des politiques plus cohérentes et permettre un nouvel essor de cette technologie. État des lieux d’un secteur qui a tout pour réussir !

DES RENDEMENTS DOPÉS PAR LE CUIVRE

Il existe principalement deux types de capteurs, qui exploitent tous deux la conductivité thermique du cuivre pour une efficacité maximale :

  • Les capteurs plans (ou capteurs héliothermiques) sont les plus simples : un serpentin en cuivre fixé sur une tôle laminée, le plus souvent en cuivre, chauffe le fluide caloporteur (eau + antigel) par l’intermédiaire d’un vitrage absorbeur.
  • Les capteurs sous vide : dans ce cas, un double tube en verre sous vide abrite le système de circulation du fluide caloporteur. Pour encore plus d’efficacité, des tubes cuivre à ailettes peuvent être employés. Ce système s’avère également efficace en hiver.

Les rendements moyens de ces installations dans une configuration chauffe-eau sanitaire peuvent atteindre voire dépasser 80 % avec les capteurs sous vide et 60 % pour les capteurs plans. La technologie sous vide s’avère la plus onéreuse, mais autorise un fonctionnement presque toute l’année.

Compte tenu des très hautes températures pouvant être atteintes dans le réseau (jusqu’à 200°C), le cuivre est incontournable. Malléables et résistants, les tubes se prêtent parfaitement à la réalisation des circuits de fluide caloporteur.
 

UN MARCHÉ À RECONQUÉRIR

Le parc existant concerne aujourd’hui 2 millions de mètres carrés installés. Notons cependant qu’avec 48 000 mètres carrés posés en 2017, le marché est très loin d’exploiter tout son potentiel. Les chauffe-eaux solaires individuels (CESI) et collectifs présentent les plus grandes opportunités, tandis que les systèmes solaires combinés (SSC) restent stables sur un marché de niche. Le redéveloppement de la filière passe nécessairement par une politique incitative, ce que s’emploie actuellement à mettre en place le Syndicat des professionnels de l’énergie solaire (ENERPLAN).
 


RESSOURCES TECHNIQUES

  • Le Programme d’Action pour la qualité de la Construction et la Transition Energétique (PACTE) a été lancé au début de l’année 2015 par les pouvoirs publics avec l’objectif d’accompagner la nécessaire montée en compétence des professionnels du bâtiment dans le champ de l’efficacité énergétique. Il a notamment pour buts de soutenir le développement des connaissances et de poursuivre la modernisation des Règles de l’Art et la mise à disposition d’outils pratiques et modernes adaptés aux pratiques des professionnels. À cette fin, de nombreuses recommanda­tions professionnelles sont disponibles sur le site dédié : www.programmepacte.fr/ . Pour accéder aux documents consacrés au solaire thermique, il suffit de taper « solaire » dans le moteur de recherche, puis de sélectionner les fiches dans les trois domaines suivants : chauffe-eau solaire en habitat individuel (5 fiches), production d’eau chaude sanitaire collective individualisée solaire (3 fiches) et systèmes solaires combinés en habitat individuel (5 fiches).

  • Toutes les informations relatives au solaire ther­mique collectif (SOCOL) sont disponibles sur le portail www.solaire-collectif.fr proposé par ENERPLAN. Le dimensionnement d’une installation de ce type reste une étape cruciale qui permet de correspondre le mieux possible à des besoins réalistes en eau chaude sanitaire, en fonction du type d’application concernée. Un groupe d’experts SOCOL a travaillé à une nouvelle version du calculateur SOLO 2017 destiné à ce type de dimensionne­ment, il est disponible en ligne sur  http ://solo2017.tecsol.fr/

 

2 vidéos Qualisol 

 

Partagez

Le syndicat ENERPLAN

Enerplan est le syndicat des professionnels de l'énergie solaire. Il est né en 1983 a pour mission de représenter les professionnels et défendre leurs intérêts. Il a aussi pour rôle d'animer, structurer et développer la filière du solaire en France.

La qualification

QUALISOL est le portail du solaire thermique dédié aux professionnels et aux particuliers. Il délivre les qualifications aux installateurs et constitue une source documentaire pour les particuliers.